Défibrillateurs externes automatisés (DEA)

Défibrillateurs externes automatisés (DEA)

 

Les  Défibrillateurs externes automatisés (DEA) sont des appareils électroniques qui permettent de faire battre à nouveau un cœur qui s’est arrêté. Ils peuvent contribuer à sauver des vies.

Le présent document traite des DEA utilisés dans les endroits publics.

 

Arrêt cardiaque et défibrillateurs externes automatisés

Un arrêt cardiaque survient lorsque le cœur cesse de battre correctement. Lorsque cela se produit, il faut donner une décharge électrique au cœur pour que celui-ci se remette à battre comme il le faut. Il s’agit d’un processus appelé « défibrillation ».

D’après la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, jusqu’à 45 000 Canadiens font un arrêt cardiaque soudain chaque année. L’accès rapide à la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et à la défibrillation (dans la minute ou dans les trois minutes qui suivent l’arrêt cardiaque) est essentiel. Ces mesures peuvent accroître les chances de survie d’au moins 75 %.

Un DEA est une petite machine portative qui :

  • analyse le rythme cardiaque de la victime;
  • détermine s’il faut lui administrer une décharge ou non;
  • donne des directives sonores ou visuelles pour guider l’utilisateur tout au long du processus.

 

Choisir un défibrillateur externe automatisé

Tous les DEA administrent une décharge électrique au cœur, mais ils ne sont pas tous identiques. Ils peuvent, entre autres :

  • être dotés de fonctions semi-automatiques (bouton de défibrillation) ou automatiques (la décharge est administrée sans l’intervention de l’utilisateur);
  • donner des consignes pour aider l’utilisateur à pratiquer efficacement le RCR (respiration artificielle et compressions thoraciques);
  • être vendus avec des électrodes qui sont utilisées dans le cas d’enfants de moins de 8 ans ou pesant moins de 25 kg.

 

Entretien et entreposage adéquats

La majorité des DEA comportent des procédures d’autovérification intégrées, mais certains peuvent aussi être vérifiés manuellement. Il faut toujours se reporter au manuel de l’utilisateur accompagnant l’appareil. Quelqu’un doit aussi être chargé de vérifier régulièrement l’appareil et la pile. Si l’on ne répond pas immédiatement aux messages guides concernant l’entretien, il se pourrait que le DEA ne soit pas prêt en cas d’urgence.

Conservez les piles, les électrodes, les rasoirs jetables (pour raser le poil sur la poitrine de la victime) et les autres accessoires dans un endroit sûr et facile d’accès. Certains de ces articles, comme les électrodes et les rasoirs, doivent être remplacés après une seule utilisation.

Les DEA doivent également être entreposés correctement. Le manuel de l’utilisateur contient les directives à ce sujet.

Réduire les risques

Les DEA doivent faire l’objet d’une vérification fréquente en prévision d’une urgence.

  • Réglez les problèmes d’entretien soulevés par les directives sonores ou visuelles ou une autovérification. Communiquez avec le fabricant lorsque l’appareil indique qu’un entretien doit être effectué.
  • Suivez attentivement le calendrier d’entretien et de vérification recommandé dans le manuel de l’utilisateur ainsi que les instructions. Voici ce que comprend l’entretien
    • vérification de l’état de fonctionnement du DEA
    • vérification des électrodes et des accessoires
    • vérification de la pile
    • nettoyage
  • Certains fabricants fournissent des listes de vérification. Si votre manuel n’en contient aucune, créez votre propre liste de vérification ainsi qu’un calendrier.
  • Assurez-vous de toujours disposer d’une pile de rechange. Consultez le manuel pour savoir à quelle fréquence la pile doit être changée. Cette consigne s’applique aussi aux piles rechargeables, car elles peuvent perdre leur énergie, et ce, même si elles ne sont pas en usage.

L’emballage et les électrodes peuvent varier d’un produit à l’autre. Certains DEA nécessitent des électrodes pédiatriques complètement différentes. Dans le cas d’autres produits, il faut insérer une « clé » pédiatrique quand vient le temps de traiter un enfant.

Source: Canada.ca